Un membre de la Quatrième Voie agressé par des personnes en tenue civile non identifiées en complicité avec la police

Communiqué.

Quelques membres de la Quatrième Voie/Il est temps RDC avaient accompagné leur Coordonnateur sur la place triomphale pour une interview, cette dernière a duré moins d’une heure.

Pendant que chacun regagnait son domicile l’un des membres Christian Kaluba Chanda, l’une des figures emblématiques de la Quatrième Voie a été enlevé et tabassé par des personnes en tenue civile non identifiées en date du 13 mars 2017 sur le boulevard triomphale dans son croisement avec l’avenue Kasa-Vubu.

La victime témoigne à ce terme :

“Je tiens à vous informer que hier j’étais victime d’une torture par des agents non identifiés suivi d’une arrestation arbitraire de la part de la police, cependant le déroulement de ce fait se présente comme suit :

Deux individus en tenue civile, l’un pouvait avoir plus de 45 ans d’âge et l’autre une trentaine d’années, ils se sont présentés entant que militaires; le plus âgé me montre la carte, il est chargé de renseignements militaires ainsi que de la sécurité du stade des Martyrs connaissant la distance du point de vu juridique entre un militaire et un civil je lui ai demandé son ordre de mission pour agir en lieu et place des policiers. c’est par la que j’ai reçu un coup et une jeep prado fumée s’est stationnée devant moi et deux autres personnes sont descendu et par la suite une jeep des policiers était de passage eux aussi se sont approchés pour intervenir et un compromis à été tiré de m’amener à l’intérieur du stade des Martyrs dans un bureau.

Arrivé dans ce bureau j’étais encore tabassé avant le procès verbal. Vu que je me suis bien défendu ils m’ont demandé de signer de force un procès verbal que eux ont modifié, enfin ils m’ont libéré. L’enlèvement s’est produit à 18heures et ils m’ont libéré à 21 heures 30 minutes.

Parmi les paroles prononcées je cite:”même si vous connaissez le représentant des activistes des droits de l’homme, ça nous empêcherait à rien de vous torturer; une autre affirme que eux sont nommés par Joseph KABILA” fin de citation. C’est en citant le nom d’une autorité judiciaire qui m’avez retenu comme stagiaire que ces militaires connaissaient que j’étais libéré, sorti de cette pièce à laquelle circulait des gens en veste non identifiés.”

Les membres de la Quatrième Voie/Il est temps RDC en colère, après deux jours d’enquêtes personnelles décident de saisir la justice à ce sujet et prévoient d’autres voies non dévoilées pour faire face à cet acte de criminalité du régime KABILA.

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Nous contacter

Merci d'utiliser ce formulaire pour toute demande, suggestion ou information.

Sending

©2017 La Quatrième Voie/Il est temps RDC | La Voie de la Jeunesse.

Log in with your credentials

Forgot your details?