Arrestation arbitraire et détention illégale de Kalonji & Mbikayi: Le communiqué de la quatrième Voie

Communiqué officiel de la Quatrième Voie

Nous, membres de la QUATRIEME VOIE/IL EST TEMPS, dénonçons l’arrestation arbitraire et la détention illégale dont sont victimes le Coordonnateur Jean-Marie KALONJI et son Avocat Maître Sylva MBIKAYI, Avocat au Barreau de Kinshasa Matete.

En effet, nous informons l’opinion tant nationale qu’internationale que le Coordonnateur de la QUATRIEME VOIE/IL EST TEMPS en la personne de Monsieur Jean-Marie KALONJI et son Avocat, Maître Sylva MBIKAYI, ont fait l’objet d’une arrestation sans document ni circonstance justifiée, vendredi le 23 Juin 2017, respectivement à 16heures pour la première et à 22 heures pour seconde, dans la commune de LEMBA, au Quartier Salongo par le capitaine DIMUNGU. Après avoir été dépouillés de leurs biens, notamment ordinateur portable, téléphones portables, passeport et une somme d’argent équivalent à 200$, les deux victimes ont été transférées à la DEMIAP sous des conditions inhumaines par des militaires de la F.A.RDC.

Jusqu’à présent, aucune raison de leur arrestation et détention n’a été donnée, et toutes les démarches menées pour les contacter sont repoussées par des menaces de morts.

De ce qui précède :
1. Premièrement, la QUATRIEME VOIE IL EST/TEMPS, condamne avec la dernière énergie toutes ces pratiques en violation des Droits humains et garanties procédurales consacrées par la constitution de la République démocratique du Congo et d’autres lois en la matière ;

2. Deuxièmement, la QUATRIEME VOIE/IL EST TEMPS, exige la libération sans condition et dans un bref délai de Monsieur Jean-Marie KALONJI et son Avocat, Maître Sylva MBIKAYI ;

3. Troisièmement, la QUATRIEME VOIE IL/EST TEMPS et les membres des victimes se réservent le droit de porter plainte dans un bref délai contre les acteurs de ces actes barbares qui laissent croire à l’absence de l’existence d’un État de droit ;

Sylva Mbikayi (gauche) et Jean Marie Kalonji (droite, le jour de la liberation de Kalonji en Aout 2016.

Sylva Mbikayi (gauche) et Jean Marie Kalonji (droite), le jour de la liberation de Kalonji en Aout 2016.

4. Quatrièmement, la QUATRIEME VOIE IL/EST TEMPS demande, d’une part, à tous les Avocats, et d’autre part, aux étudiants de l’Université William Booth de manifester leur solidarité envers leur estimé confrère du Barreau de Kinshasa Matete et ressortissant de l’Université William Booth en la personne de Maître Sylva MBIKAYI ;

5. Cinquièmement, la QUATRIEME VOIE/IL EST TEMPS prend à témoin d’une part, le chef de l’État comme commandant suprême des forces armées et garant de la constitution, et d’autre part, toutes les organisations des Droits humains tant nationales qu’internationale, du danger dont sont les membres des familles des victimes notamment par des incendies, filatures, et autres actes d’intimidation. De ce fait, nous promettons une lutte loyale sans relâche contre toute personne qui ne respecterait pas les droits constitutionnellement garantis.

La QUATRIEME VOIE IL/EST TEMPS demande à ses membres de rester unis et actifs comme d’habitude. D’être vigilants et de ne pas céder aux multiples intimidations, car tout vrai changement nécessite une lutte contre les antivaleurs.

Que vive la jeunesse congolaise en générale, et que vive la QUATRIEME VOIE IL EST TEMPS !

Christian KALUBA CHANDA
Porte-parole Adjoint de la QUATRIEME VOIE/IL EST TEMPS

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Nous contacter

Merci d'utiliser ce formulaire pour toute demande, suggestion ou information.

Sending

©2017 La Quatrième Voie/Il est temps RDC | La Voie de la Jeunesse.

Log in with your credentials

Forgot your details?