Lettre de La Jeunesse Congolaise à l’Union Africaine

Monsieur le président, c’est avec beaucoup de considération que nous vous adressons cette correspondance;

Nous sommes les jeunes de la République Démocratique du Congo, réunis autour du courant d’idées et mouvement Quatrième Voie.

Nous vous parvenons la situation de notre pays afin de solliciter votre implication entant que président de l’Union-Africaine qui est une organisation qui relie les Etats Africains ;

En effet, depuis le début de l’année 2015 le régime KABILA avait lancé l’appel au dialogue ; un appel auquel nous, jeunes, étions contre du fait que ce dernier avait mis en place plusieurs mécanismes pour prolonger la durée du mandat de monsieur KABILA KABANGE Joseph, à l’époque président de la république. Nous avions annoncé dès le départ que l’idée du dialogue n’était qu’un moyen pour le régime de prolonger la durée au pouvoir de monsieur KABILA, chose qui nous a couté des enlèvements et menaces de mort ;

Aujourd’hui sous la bénédiction des évêques catholiques et de l’opposition politique congolaise que ce dernier a réussi à s’accrocher au pouvoir en utilisant le même moyen qui est le dialogue projeté deux ans avant l’expiration de son mandat telle que dispose la constitution de notre pays.
Nous tenons à vous rappeler que monsieur KABILA et tout son régime ont expressément violé la constitution de notre pays en ne voulant pas organiser les élections dans le délai constitutionnel ; et aujourd’hui toutes les scènes qu’ils montent sont dans un but mesquin de s’éterniser au pouvoir.

Ce qui accentue la tension et qui nous pousse à vous approcher est le fait que les Nations-Unies préconisent un troisième dialogue soit disant pour décanter la situation de notre pays, chose que nous ne croirons et n’accepterons jamais car ce sont les Nations-Unies qui sont responsables de la situation chaotique que traverse le pays, c’est-à-dire maintenir KABILA au pouvoir ; à ce sujet nous vous révélons que les Nations-Unies ont appuyé le dialogue dès sa genèse au moment où notre constitution est claire et a tout prévu, elles ont obligé l’opposition qui était contre le dialogue à rejoindre le dialogue organisé par les évêques, il était prévu même des sanctions contre les leaders de l’opposition qui ne prendraient pas part au dialogue et pourtant qu’il était prévisible que ce dernier faciliterait la tâche à KABILA d’aller au-delà de son mandat.

Plus grave encore le représentant du secrétaire général des Nations-Unies au Congo en la personne de MAMAN SIDIKOU vient de légitimer le nouveau Premier Ministre de monsieur KABILA. Nous jeunes congolais, étant africanistes nous vous faisons part de cette situation dans l’espoir de voir les Etats africains faire pression sur monsieur KABILA afin qu’il cesse de prendre les services de l’Etat et le peuple congolais en otage, et déposer sa démission car il a épuisé son deuxième et dernier mandat tel que le stipule la constitution de la République.

Ce dernier n’a donc plus droit d’être considéré comme président de la République Démocratique du Congo.

C’est en honneur du panafricanisme que nous attendons de vous une suite favorable car le contraire serait une honte pour notre continent et un déshonneur pour cette grande institution africaine. La jeunesse congolaise reste prête à déclencher des actions sans crainte de représailles dans le but de faire respecter la constitution du 18 février 2006.

Veuillez agréer, monsieur le président, l’expression de nos sentiments panafricains!

Fait à Kinshasa, le 27 Avril 2017

Kalonji Ngbongolo Emmanuel Le Roi Jean Marie
Coordonnateur de la Quatrième Voie

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Nous contacter

Merci d'utiliser ce formulaire pour toute demande, suggestion ou information.

Sending

©2017 La Quatrième Voie/Il est temps RDC | La Voie de la Jeunesse.

Log in with your credentials

Forgot your details?